Startseite

  • Agenda

  • Journal

  • Conseil de lecture

  • Nouvelles parutions

  • Actualités

  • Festivals

Contribuer

Aimeriez-vous que votre page web apparaisse dans l’index de recherche?

Etes-vous auteur/autrice ou éditeur/éditrice ou avez-vous le projet d’un livre ou d’une publication ?

LiteraturSchweiz

Paramètres

Agenda

17 h 30
Text und Komposition
Heiner Goebbels
Literaturhaus Zürich
Zürich

Agenda

18 h 30
Cinéculture - Film und Lesung
Kultur-Ladu
Kinosaal Capitol Brig
Brig

Agenda

29-06-2017
Frischs Fiche und andere Geschichten aus dem kalte…
Rémi Jaccard, Philip Sippel
Museum Strauhof
Zürich

Agenda

29-06-2017
KARAOFRIB – Soirée Karaoké fribourgeois / Karaoke-…
Tout le monde! :)
Bibliothèque cantonale et universitaire Fribourg / Kantons- und Universitätsbibliothek Freiburg
Fribourg

Journal

Bookfinder: LitteratureSuisse rend hommage à la journée mondiale du livre 2016 en proposant un service bien particulier: le chercheur de livres. En cliquant six fois seulement, vous indiquez vos préférences, et le chercheur de livres trouvera le livre suisse qui vous convient. Vous pouvez consulter le chercheur de livres pour vous-même, ou pour des amis ou connaissances à qui vous souhaitez offrir un livre. Pour acheter les livres qui vous seront recommandés, vous pourrez vous rendre à la librairie de votre choix ou les commander directement en ligne, auprès de fournisseurs externes.  

Journal

Zugrunde gerichtet: Die bibliophile Notiz für Kalenderwoche 26

Journal

Bücher zum Fressen (und Trinken): Die bibliophile Notiz für Kalenderwoche 25

Journal

Die Freiheit des Autors: Die bibliophile Notiz für Kalenderwoche 24

Journal

Mitteilungen: Bewerbungsfristen für Double-Literaturplattform

Journal

Zensur und Irrtum II – Sperma oder Spema?: Die bibliophile Notiz für Kalenderwoche 23

Journal

Mitteilungen: SIKJM-Jahrestagung 2017

Conseil de lecture

Monique Schwitter, Eins im Andern: «Eins im Andern» a obtenu le Prix suisse du livre 2015 et un des  Chez Monique Schwitter, il ne s’agit pas de Mille e tre, 1003 (comme chez Don Giovanni), mais de douze (comme les apôtres). Et il ne s’agit pas de simples aventures érotiques, mais de douze portraits d’hommes, de douze amours différentes, avec leur conséquence, deux enfants et un chien. L’auteur met l’amour au pluriel, et elle réussit à faire cohabiter à l’intérieur de son feel good roman, grâce à un travail de composition quasi chorégraphique, l’humour et une insondable tristesse, la vie, l’amour et la mort, l’écriture, la lecture et le souvenir, l’abandon de soi, l’envol et le départ. (Jury fédéral de la littérature)

Conseil de lecture

Friedrich Dürrenmatt, Le Soupçon: Friedrich Dürrenmatt aimait écrire des romans policiers qui donnent l'impression de suivre les schémas d'action classiques du genre, mais qui, en vérité, les tournent en dérision. C'est ce qui se passe également dans «Le Soupçon» : le commissaire Bärlach, qui souffre d'une maladie mortelle, suspecte le docteur Emmenberger, médecin-chef de la clinique Sonnenstein à Zurich, d'avoir dans le passé exercé sous un pseudonyme dans un camp de concentration nazi. Il y aurait opéré des gens sans anesthésie. Pour corroborer ses soupçons, Bärlach se fait admettre sous un faux nom dans la clinique d'Emmenberger. Mais ce dernier a depuis longtemps déjà percé le manège du commissaire à jour : il menace de tuer Bärlach s'il ne parvient pas à professer une foi égale à la croyance du médecin-chef en la liberté et le crime. Le commissaire ne peut que se taire. Jusqu’à l'arrivée du Juif Gulliver, qui surgit in extremis pour délivrer le commissaire de sa situation périlleuse…  Dans tous ses romans policiers, Dürrenmatt livre ses personnages au hasard. Ils peuvent essayer tant qu'ils veulent de suivre un plan, l'imprévu viendra le contrarier. Dans «Le Soupçon», le coupable sait déjà par avance que le commissaire veut lui tendre un piège en se faisant admettre dans sa clinique sous un faux nom. (Rudolf Probst, traduit par Marie Fleury Wullschleger)

Conseil de lecture

Antonio Rossi, Ricognizioni: Né à Maroggia en 1952, poète, traducteur et spécialiste de la poésie du XVe siècle, Antonio Rossi fait ses débuts poétiques en 1979 avec le recueil « Ricognizioni », que suivront des années plus tard « Glyphé » (six poèmes accompagnés d’eaux-fortes de Samuele Gabai, 1989), puis « Diafonie » (1995) et enfin « Sesterno » (2005). Divisée en quatre sections (de respectivement dix, six, quatorze et quinze textes), ce premier recueil adopte un tour anecdotique et narratif. L’occasion concrète du poème, souvent banale, offre au poète le prétexte de réflexions et de recherche de sens (les « reconnaissances » du titre) qui partent du fragment d’expérience particulier pour embrasser le monde dans ses innombrables aspects et nuances. L’instant est photographié dans ses détails, et les textes sont souvent formés d’une seule longue phrase, qui relie aussi par la syntaxe la situation décrite à la sensation qu’éprouve l’auteur, attentif au dialogue que les événements établissent avec lui, grâce à un détail qui sort de la norme et qui suscite ainsi – qui exige presque – son observation aiguisée.(Sandra Clerc, traduit par Christian Viredaz)

Nouvelles parutions

Dumenic Andry: Sablun. Chasa Editura Rumantscha.

Nouvelles parutions

Silvia Götschi: Muotathal. Emons Verlag.

Actualités

NZZ Literatur RSS: Gedichte von Michael Köhlmeier: Gerade in ihrer Nacktheit erscheinen die Dinge vieldeutig

lit21: Gedichte von Michael Köhlmeier: Gerade in ihrer Nacktheit erscheinen die Dinge vieldeutig

lit21: Hermetischer Zirkel

lit21: Oskar Maria Graf vor 50 Jahren gestorben – Ein Provinzschriftsteller in New York

lit21: An der Schwelle, an der Tür

Festivals

22. Internationales Literaturfestival Leukerbad

Tage der deutschsprachigen Literatur, Klagenfurt

5. Openair Literatur Festival Zürich