Startseite

  • Agenda

  • Journal

  • Conseil de lecture

  • Nouvelles parutions

  • Actualités

  • Festivals

Contribuer

Aimeriez-vous que votre page web apparaisse dans l’index de recherche?

Etes-vous auteur/autrice ou éditeur/éditrice ou avez-vous le projet d’un livre ou d’une publication ?

LiteraturSchweiz

Paramètres

Agenda

07 h 30
Literarischer Spaziergang in die Dalaschlucht
Literaturfestival Leukerbad
Internationales Literaturfestival Leukerbad
Leukerbad

Agenda

08 h 00
21. Internationales Literaturfestival Leukerbad
Verschiedene
Internationales Literaturfestival Leukerbad
Leukerbad

Agenda

12 h 00
HELLO, I'M NOT FROM HERE
Peter Hauser
Buchhandlung Wortreich
Glarus

Agenda

15 h 30
Kulturschwur
Arno Camenisch
Rütlihaus
Rütli

Journal

Bookfinder: LitteratureSuisse rend hommage à la journée mondiale du livre 2016 en proposant un service bien particulier: le chercheur de livres. En cliquant six fois seulement, vous indiquez vos préférences, et le chercheur de livres trouvera le livre suisse qui vous convient. Vous pouvez consulter le chercheur de livres pour vous-même, ou pour des amis ou connaissances à qui vous souhaitez offrir un livre. Pour acheter les livres qui vous seront recommandés, vous pourrez vous rendre à la librairie de votre choix ou les commander directement en ligne, auprès de fournisseurs externes.  

Journal

Antenne Romandie: L’anglais, vraie première langue fédérale

Journal

Bücher auf dem Müll: Laut Spiegel online hat die Bibliothek der Katholischen Universität Eichstätt-Ingolstadt über 100'000 Bücher in Container gekippt, darunter historisch wertvolle Schriften der Kapuziner. Eine Voruntersuchung des Universitätskanzlers ergab desweitern, dass bereits zwischen Juni 2005 und Oktober 2006 insgesamt 80 Tonnen Bücher in 17 Containern von der Bibliothek entsorgt wurden. Nach Auskunft des bayerischen Kapuziner-Provinzialrats sollen davon mehr als zwei Drittel aus früheren Kapuziner-Beständen stammen. Die Kapuziner hatten der Bibliothek 1999 über 350'000 Bücher überlassen – rund ein Zehntel davon Bände, die vor der Säkularisation erschienen waren und dem Freistaat Bayern gehörten. «Unersetzliche Einzelstücke» sollen aber auch in deutschen Antiquariaten aufgetaucht und so wenigstens der «Vernichtung» entgangen sein. (bm) –– Quelle: Spiegel online, 27. Februar 2007 An dieser Stelle präsentieren wir wöchentlich eine bibliophile Notiz. Kalenderwoche 25: Mit den Augen

Journal

Antenne Romandie: Etre écrivain en Suisse romande? Hors de l’Université, point de salut

Journal

Antenne Romandie: Littérature en Suisse – quatre langues, zéro traductions (ou presque). Mais que se passe-t-il avec la traduction littéraire en Suisse ?

Journal

Mit den Augen: «Man liest mit den Augen.» –– Zitat: Georges Perec An dieser Stelle präsentieren wir wöchentlich eine bibliophile Notiz. Kalenderwoche 24: Büchermorde

Journal

Antenne Romandie: «La Suisse littéraire» – Quand Charles Ferdinand Ramuz raconte l’inondation de Paris de 1910

Conseil de lecture

Germano Zullo, Le plus grand footballeur de tous les temps: Devenir ce «plus grand» footballeur, voilà le rêve du jeune protagoniste… Or, l’enfance passée, il commence à douter de son talent; pire encore, il perd son énergie et toute confiance en soi. Ses échecs sur le terrain de foot s’accumulent, ses notes au lycée chutent. En même temps, il découvre douloureusement la solitude de son père, avec qui il vit, et la fragilité de sa mère qu’il ne voit qu'au restaurant. Heureusement, il peut compter sur deux amis: Wamai, qui est en fait ce footballeur prodigieux évoqué dans le titre ; collègue de son père et réfugié politique, il incite l'adolescent à affronter plus courageusement sa vie. Puis il y a, bien sûr, Giuliana, qui lui fait découvrir avec pudeur et sensibilité l’univers de la littérature et de l’amour.

Conseil de lecture

Peter Bichsel, Kolumnen Kolumnen: Depuis 1975, Peter Bichsel écrit régulièrement des chroniques pour des revues et des journaux suisses. Ensemble, celles-ci composent son Opus magnum secret. Plus de 300 de ces miniatures verbales ciselées en 30 ans ont paru en 2005 dans un gros volume intitulé Kolumnen, Kolumnen. Lequel prouve qu’au-delà de l’actualité du jour, elles conservent une étonnante fraîcheur. Dans de courts textes, Bichsel raconte des histoires du quotidien, au fil d’un temps qui change. « Les temps ont changé, seulement les temps », se protégeait-il déjà en 1977 contre les déceptions causées par l’évolution de la politique et de la société. Cette prudence laisse pressentir qu’au fond de ces anecdotes souvent plaisantes résonne un scepticisme désillusionné sur le peu d’effet de ses écrits. Des formulations apparemment contradictoires font tout le sel littéraire de ces textes. Elles sont la marque distinctive d’un art d’affabuler qui se plaît à provoquer l’irritation chez ses lecteurs, pour leurs laisser ensuite le soin d’en sortir par le raisonnement. Cette réflexion aussi astucieuse que scrupuleuse confère aux chroniques de Bichsel une voix pleine d’humanité qui évite à l’auteur de devenir un cynique solitaire. Au contraire, il recherche le dialogue, un accord étant possible sur la base du dialogue et de la langue commune. Car c’est précisément là que se trouve le germe de la démocratie dont Peter Bichsel se porte garant dans ses chroniques.(Beat Mazenauer, trad. par Christian Viredaz)

Conseil de lecture

Friedrich Dürrenmatt, Der Meteor: «Le météore» est, à côté de «La visite de la vieille dame» et des «Physiciens», la pièce la plus connue de Dürrenmatt et celle qui a rencontré le plus grand succès. L'auteur de théâtre y raconte l'histoire du Prix Nobel Wolfgang Schwitter qui n'arrive pas à mourir et qui ressuscite toujours. Dans son agonie, il entraîne avec lui des personnes de son entourage vers la mort. La pièce de Dürrenmatt, dont la première représentation a eu lieu en 1966 au Schauspielhaus de Zurich avec Leonhard Steckel dans le rôle principal, est, d'un côté (et en apparence seulement) un persiflage contre le milieu littéraire et, de l'autre, une pièce de philosophie religieuse. Elle transpose le scandale de la résurrection  au XXe siècle et le dramatise en le plaçant dans la perspective d'une instance psychologique individuelle, celle de Schwitter, et l'illustre par les réactions de l'entourage de ce dernier. Il s'agit à proprement parler d'une version moderne de l'histoire de Lazare. Enfant déjà, Dürrenmatt était fasciné par le récit biblique de Lazare, ramené à la vie par Jésus.  Il rapporte dans son autobiographie «Stoffe» (La mise en œuvre), qu’il avait alors demandée à son père pasteur si Lazare avait cru qu'il avait été mort. Dürrenmatt revient ainsi aux problématiques religieuses qu’on trouve à ses débuts déjà. Une nouvelle lecture qui en vaut la peine !(Rudolf Probst traduit par Marie Fleury Wullschleger)

Nouvelles parutions

Dominik Brun: "Sehen Sie wirklich gar nichts?" Hansburkard Meier - Pianist, Seminarlehrer, Blind . Edition bücherlese.

Nouvelles parutions

Hans Rohner: Meine Jugend in Herisau. Appenzeller Verlag.

Actualités

lit21: Worauf wartet eigentlich die Literaturwissenschaft im Fall Wolfgang Koeppen?

lit21: Etwas so gut wie nichts

lit21: Bachmannpreis-Podcast 2016 – Folge 4: Der zweite Tag um Kopf und Kragen

lit21: :

SRF Literatur RSS: Ein Schweizer stellt sich der erbarmungslosen Klagenfurt-Jury

Festivals

40. Tage der deutschsprachigen Literatur, Klagenfurt

21. Internationales Literaturfestival Leukerbad

Le livre sur les quais 2016: Morges (Vaud)

Openair Literatur Festival Zürich

Tales. 17. Seetaler Poesisommer: Das längste Literaturfestival auf Schloss Heidegg