Startseite

  • Agenda

  • Journal

  • Conseil de lecture

  • Nouvelles parutions

  • Actualités

  • Festivals

Contribuer

Aimeriez-vous que votre page web apparaisse dans l’index de recherche?

Etes-vous auteur/autrice ou éditeur/éditrice ou avez-vous le projet d’un livre ou d’une publication ?

LiteraturSchweiz

Paramètres

Agenda

16 h 45
Werkstattgespräch
Marcus Pfister, Herwig Bitsche
Buchhandlung Baeschlin
Glarus

Agenda

17 h 00
Buchvernissage «Das kürzere Leben des Klaus Halm»…
Lukas Holliger
Literaturhaus Basel
Basel

Agenda

17 h 00
Buchvernissage: Das kürzere Leben des Klaus Halm
Lukas Holliger
Literaturhaus Basel, Barfüssergasse
Basel

Agenda

17 h 00
vis-à-vis mit Regula Wenger
Regula Wenger
Bibliothek Breite (Breitezentrum)
Basel

Journal

Bookfinder: LitteratureSuisse rend hommage à la journée mondiale du livre 2016 en proposant un service bien particulier: le chercheur de livres. En cliquant six fois seulement, vous indiquez vos préférences, et le chercheur de livres trouvera le livre suisse qui vous convient. Vous pouvez consulter le chercheur de livres pour vous-même, ou pour des amis ou connaissances à qui vous souhaitez offrir un livre. Pour acheter les livres qui vous seront recommandés, vous pourrez vous rendre à la librairie de votre choix ou les commander directement en ligne, auprès de fournisseurs externes.  

Journal

The Comstock Law: Die bibliophile Notiz für Kalenderwoche 11

Journal

Affaire ‘L’Hebdo’ : vous avez dit pluralité ?: Affaire ‘L’Hebdo’ : vous avez dit pluralité ?

Journal

«Verbrennt mich!»: Die bibliophile Notiz für Kalenderwoche 10

Journal

Mitteilungen: Bewerbungsfristen für Double-Literaturplattform

Journal

«La Nuit de la nouvelle» de Jean-Pierre Rochat: Critique par viceversalittérature

Journal

«Atlas Hotel» von Bruno Pellegrino: Rezensionshinweis viceversaliteratur

Conseil de lecture

Carole Allamand, La plume de l’ours: Depuis plus de cinquante ans, le cas Camille Duval torture les méninges des spécialistes. Personne ne peut s’expliquer pourquoi, alors qu’il jouissait d’un grand succès, cet écrivain suisse avait émigré aux États-Unis. Son exil avait-il un lien avec la mort mystérieuse de son épouse et cette étrange histoire de censure en 1948, quand l’Église catholique avait placé à l’index un de ses romans ? Et comment se fait-il qu’après douze ans de silence, Camille Duval soit soudain à nouveau si présent ? Comment a-t-il réussi à renouveler aussi radicalement son style ? Et comment est-il devenu cet écrivain de génie qui a transformé le roman à jamais ?

Conseil de lecture

Hugo Loetscher, Le monde des miracles: Hugo Loetscher s’est défini un jour comme un « Portugais d’eau douce ». A Lisbonne, il a découvert le bord de l’Europe, de là il s’est embarqué pour le Nouveau monde. Il a intitulé Wunderwelt le livre où il retrace en 1979 les rencontres faites dans la région de Cearà, dans le Nordeste brésilien. La région est très pauvre, mais le visiteur « étranger » y découvre une joie de vivre et une vitalité qui le laissent pantois. « Dans ce Nordeste, la misère est riche d’imagination », écrit Loetscher ailleurs, c’est là que réside le miracle qui lui donne lieu d’espérer. Wunderwelt a son pendant, Im Herbst der grossen Orange, le livre sur Los Angeles paru en 1982 (Un automne dans « La Grosse Orange », trad. de l’allemand par Jean-Claude Capèle. Paris : A. Fayard, 1993). Les deux livres, au fond, forment un tout : par leurs constrastes, ils éclairent de façon plus nette et plus précise deux mondes opposés. Ici, le pauvre Brésil, où le manque est à l’ordre du jour et donc où chaque chose a sa valeur, par exemple la précieuse tôle ; là, la riche Californie, où tous les rêves sont possibles, mais n’ont pas de valeur. A Cearà règne une vitalité désolée, alors que la vie à Los Angeles est marquée par une joyeuse indifférence. Les récits quasi ethnographiques de Loetscher sur deux « mondes des miracles », en marge, se lisent côte à côte comme un dialogue intime entre deux cultures complètement inégales. Le cœur de l’auteur bat sans doute aucun pour le monde des miracles brésilien, ne serait-ce que parce qu’il recèle encore de vrais mystères qui ne sont pas commercialisés par l’industrie du cinéma. (Beat Mazenauer, trad. par Christian Viredaz)

Conseil de lecture

Douna Loup, L’Embrasure: Née en 1982, Douna Loup a grandi dans la Drôme, puis est partie six mois travailler dans un orphelinat à Madagascar. De retour en Suisse, elle a publié Mopaya, récit d’une traversée du Congo à la Suisse, coécrit avec Gabriel Nganga Nseka (2010). La même année est paru «L'embrasure» . Ce premier roman raconte un épisode de la vie d’un jeune ouvrier. Orphelin dès son plus jeune âge, il voue à la chasse et à la forêt une passion dévorante. Solitaire par choix, le jeune homme est déterminé à rester maître de sa vie et surtout de ses sentiments. La qualité de ce roman d’apprentissage réside en l’aisance avec laquelle l’auteure retranscrit la froide détermination du fougueux jeune homme à rester libre. Hormis de légers flottements dans la conduite de son intrigue, Douna Loup surprend par la singularité de son style. Caractérisé par une grande simplicité, il se charge d’une sensualité puissamment évocatrice dès lors qu’il est question de sous-bois et de battues. Une surprenante découverte à maints égards.

Nouvelles parutions

Andreas Schwab: Anderberg. Offizin Verlag.

Nouvelles parutions

Hablützel Christian: Huplö lala düsel Fnurz . Lachdichgesund GmbH.

Actualités

lit21: Kolonialliteratur: Reich der Rücksichtslosigkeit

lit21: Literatur in Weißensee mit Max Czollek

lit21: BUCHQUARTIER

lit21: gelb

lit21: „Bild von der Lüge“: Entfremdungsgebiet Liebe

Festivals

Salon du livre Paris

Leipziger Buchmesse

St. Galler Literaturtage Wortlaut